top of page

Note IDEE n°1

Différenciation des apprentissages : quelles modalités pour quels impacts ?

Résumé de la note : 

  • Dans le cadre de la mission "Exigence des savoirs", le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse souhaite explorer des solutions répondant aux enjeux posés par l'hétérogénéité du niveau des élèves. La différenciation pédagogique est une solution, mais son opérationnalisation peut prendre des formes très diverses.

 

  • Cette note se concentre sur un type de différenciation organisationnelle, à savoir les différentes modalités de regroupement des élèves.

  • Les principaux résultats de recherche résumés dans cette note indiquent que :

    • Les regroupements permanents, tels que les classes de niveau, sont inefficaces.

    • Les regroupements transitoires et flexibles, comme les groupes de besoin au sein de la classe, l’apprentissage en petits groupes coopératifs et le tutorat, font état de résultats plus encourageants.

    • La mise en œuvre des groupes de besoin requiert dans tous les cas une approche souple de la part des enseignants, qui doivent réorganiser les groupes régulièrement à partir d’évaluations fréquentes des élèves. La réussite de ce type de regroupement flexible est sensible au soutien institutionnel apporté aux enseignants. Cela peut par exemple se matérialiser par du mentorat pour accompagner la mise en œuvre ou encore par du temps alloué explicitement pour constituer ce type de regroupement. Il s’agit aussi d’accorder un degré de liberté pour que les enseignants puissent se concentrer sur les fondamentaux.

  • L'opérationnalisation des groupes de besoin flexibles pourrait aussi être articulée avec des approches pédagogiques telles que :

    • Les classes personnalisées, qui proposent des activités adaptées à chaque élève et des interactions coopératives au sein de classes hétérogènes.

    • La pédagogie de la maîtrise des apprentissages, une méthode centrée sur des objectifs prédéfinis à atteindre, accompagnée d’évaluations régulières.

    • Les outils numériques, qui offrent un support de différenciation, sont divers et doivent être évalués au cas par cas, en tenant notamment compte de l’infrastructure disponible et de la qualité de la formation des enseignants.

 

  • La différenciation pédagogique est essentielle pour répondre à l'hétérogénéité des élèves, mais son efficacité dépend de l'approche adoptée. Si les groupes de besoin flexibles apparaissent prometteurs au regard de la littérature, les données probantes sur les différentes modalités de mise en œuvre sont limitées et de qualité variable. Cela rend indispensable d’expérimenter et d’évaluer les modalités spécifiques qui seraient envisagées.

  • Le programme Innovations, Données et Expérimentations en Éducation (IDEE) peut soutenir le développement d'expérimentations scientifiques pour mesurer l'impact des différentes modalités de différenciation, en utilisant des évaluations d'impact randomisées pour assurer la fiabilité des résultats.

Accéder à la note IDEE

  • Liste de diffusion
  • Twitter
  • LinkedIn
bottom of page